One Response to Debout, les damnés de la terre

  1. olive says:

    Ce jour là j’aurais du enregistrer les usagers du rer qui prenaient à partie les employés non grévistes de la sncf pour les traiter de privilégiés et de faignants socialos