Tag Archives: installation

35, l’expo

Le projet « 35 », après avoir fait l’objet d’une édition, devient une exposition :

Texte de présentation :

ULTRA-NOSTALGIE : Nostalgie du passé immédiat : 
« Merde, ça allait tout de même mieux la semaine dernière. »
Douglas Coupland – Génération X

Respecter un protocole :
Tous les soirs se remémorer sa journée.
Tous les soirs n’en garder qu’un fait marquant, celui dont il faudra se souvenir.
En faire un dessin.
Répéter l’opération le lendemain.

Le dix février 2009, jour anniversaire de mes 35 ans, j’ai initié le projet de produire chaque jour, pendant un an, un dessin résumant mon événement marquant de la journée. Ce dessin quotidien était publié sur un blog, le rendant ainsi public (il ne s’agissait pas là de faire un journal intime) et ouvert aux commentaires.
Le jour de mon trente-sixième anniversaire, comme prévu, je cloturais le projet « riche » de 365 dessins (+1 pour fermer la boucle).

Ce projet faisait suite à 2 autres :
– Durant l’année 2003, pour me forcer à pratiquer le dessin, j’ai décidé de publier chaque jour un dessin sans thème ni contrainte particulière sur mon site internet. Sur toute cette année j’ai donc produit 354 dessins (je me suis octroyé 11 jours de vacances) et ce projet fut l’objet d’une publication imprimée sous le titre « BILD ».
– Entre le 11 mai 2006 et le 14 janvier 2009 j’ai tenu un blog (http://boring.canalblog.com) où je notais quotidiennement, en une phrase, mon événement marquant de la journée. L’intégralité des textes de ces deux ans et demi fut également l’objet d’un édition sous forme d’une grande feuille recto/verso portant le titre « Aujourd’hui… » (ainsi commençait chacune de mes phrases).

« Trente-cinq » naquit donc de la fusion de ces deux projets, associant le dessin de l’un au souvenir quotidien de l’autre.

L’ensemble des dessins du projet est ici présenté dans une structure en bois reprenant la forme et le volume (à l’échelle 1/3) de la maison que j’habite actuellement. En entrant, vous découvrez une collection d’objets hétéroclites, sorte de petit musée dérisoire, dont on découvre le sens en les reliant aux dessins.

Durant toute la durée de l’exposition le protocle du projet est réactivé et chaque jour un dessin sera envoyé et accroché dans la galerie.

LE VOLUME du 13 janvier au 24 février 2011 à Vern/Seiche (35)

http://levolume.fr/

Préparatifs

Simulation 3D de la structure de la cabane (téléchargez le fichier Sketchup)

Simulation 3D de la forme de la cabane (téléchargez le fichier Sketchup)


(Technique ultra-moderne d’optimisation des tasseaux à base de languettes de papier colorées à l’échelle.)

Pour construire la cabane, il faut :

  • 30 tasseaux en sapin brut 30×50 de 2m40 de long
  • 4 panneaux OSB3 9mm – format : 244×122 cm
  • 14 panneaux en contreplaqué 5 mm – format : 244×122 cm
  • 2 boites de 500 vis à bois 4×25
  • 25 équerres de chaise 60 mm
  • 20 équerres de renfort 120 mm


Téléchargez le plan de la cabane

1er jour de montage



2e jour de montage




3e jour de montage




4e jour de montage








5e jour de montage (collage des dessins)


Téléchargez le plan de collage des dessins



Derniers jours de montage

Le trou circulaire dans le pan de mur à droite devait permettre la projection d’une boucle de film super 8 à l’intérieur de la cabane plongée dans l’obscurité. La projection devait se déclencher automatiquement grâce à un détecteur de mouvement, lors de l’entrée d’un visiteur dans la cabane. Mais suite à problème technique (le film se bloquait dans le projecteur) l’idée a été abandonnée et c’est donc l’éclairage au néon qui se déclenche lors de l’entrée d’un visiteur.








43 feuilles portant chacune la date d’un jour de l’exposition et qui sont quotidiennement remplacées par un dessin envoyé par courriel au Volume (selon le protocole du projet « 35 »).

Vernissage

« L’AVENTURE » – FESTIVAL PÉRISCOPAGES

Exposition au Bon Accueil (RENNES) du 15 mai  au 7 juin 2009

Texte de présentation :


« Les nuits de grand vent, toute ma famille – chacun dans sa chambre – tremblait et bruissait comme les feuilles d’un grand arbre quand moi, c’est de joie que je tremblais et je priais pour qu’une catastrophe s’abatte et nous réveille. J’appelais ce que mes parents repoussaient plein d’effroi : L’AVENTURE. »

Arnaud Desplechin « Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle) »

Dans le cadre du festival Periscopages, Tony Papin joue à l’aventurier.
L’aventure comme en rêvent les enfants de 10 ans, avec des cabanes dans les bois et des trucs de survie appris dans Robinson Crusoë. L’aventure fantasmée comme au XVIe siècle, longtemps avant l’ère du GPS et de Google Earth.
Suite à son exploration de l’île Saint-Martin entourant la galerie, il présentera une installation mêlant bricolages, objets et dessins.

http://bon-accueil.org
http://www.periscopages.org
L’exposition présentait différents éléments :

  • une série de 32 dessins de trucs et astuces de survies (rassemblés dans l’édition « L’aventure« ) ;
  • une carte de l’île Saint-Martin (au cœur de laquelle se trouve la galerie) d’après les relevés effectués lors de l’exploration des zones de friches ;
  • une cabane en bois de récupération contenant divers objet fabriqués et récoltés lors de l’exploration de l’île ;
  • une série de 4 cadres présentant des dessins de têtes d’animaux sauvages superposés à des dessins de chasseurs ;
  • un diorama représentant un feu de camp ;
  • une série de 20 photographies de paysages sans trace humaine visible.