Twin Peaks : version « maison » – 1991

En 1991 on suédait les films et les séries avant même que le suédage n’existe.

Voici donc une version « maison » de Twin Peaks avec, en plus, des contraintes dignes de DOGMA95 (avant même que le manifeste DOGMA95 n’existe) :
– un seul acteur interprète tous les personnages visibles à l’écran ;
– une seule prise par plan ;
– pas de scénario (les dialogues sont improvisés ;
– pas de post-production du son (la musique est « jouée » pendant la prise).

Avec (par ordre de d’apparition) :
– Pete MARTELL : Tony Papin
– Andy BRENNAN (voix) : Tony Papin
– Dr Will HAYWARD (voix) : Jean-Luc Lecourt
– Agent Dale B. COOPER : Tony Papin
– Josie PACKARD : Tony Papin
– Benjamin HORNE : Tony Papin
– Leo JOHNSON : Tony Papin
– Shelley JOHNSON (voix) : Jean-Luc Lecourt
– « the log lady » : Tony Papin
– « the man from another place » : Tony Papin
– Bobby BRIGGS : Tony Papin
– Donna HAYWARD (voix) : Jean-Luc Lecourt

Caméra : Jean-Luc Lecourt
Musique : Angelo Badalamenti
Un film de Jean-Luc Lecourt et Tony Papin

La visite au musée

musee

Des trucs vus au musée de Bretagne :
– un pot en terre (il y en a plein) ;
– une hache polie et un anneau en pierre (à quoi cela peut-il bien servir ?) ;
– une stèle en pierre présentant un homme/dieu (?) ailé avec des grosses mains sur les épaules (pas très pratique pour faire ses lacets mais c’est pas trop grave vu qu’il n’a pas de pied) ;
– des chapiteaux siamois ;
– un peigne ;
– un guerrier en bronze avec la quéquette à l’air ;
– une aile, sans doute piquée à un bouchon de radiateur de Rolls ;
– un hameçon double ;
– un pitite tête ;
– un pauvre hère sans main gauche ;
– une tête de mort sous la pluie ;
– un brassard de résistant cousu main ;
– un renard famélique avec un chapeau en forme de bombe (oui).